Coaching & Thérapies brèves

L'accompagnement en quelques mots

Lorsque nous faisons la démarche d’entreprendre un accompagnement, ce choix est souvent précédé par une situation vécue et pour laquelle nous n’avons pas trouvé d’issue favorable tant sur le plan professionnel que personnel.

Vous avez tenté de résoudre seul (e) le problème ou d’atteindre cet objectif fixé mais rien n’a changé, vous avez le sentiment que la situation est insurmontable ? Voilà pourquoi l’accompagnement prend tout son sens.

Pourquoi entreprendre un coaching ?

Le coaching individuel est un processus par lequel une personne recourt à un interlocuteur référent (le coach) pour être accompagnée dans un ou plusieurs domaines de sa vie dans le but d’atteindre son objectif tant sur le plan du développement personnel que professionnel. Le coach travaille essentiellement sur l’expression du potentiel individuel de son client dans une ou plusieurs sphères de sa vie, et sur l’optimisation de sa relation à l’environnement concerné.

La fonction principale du coach est avant tout d’être un préparateur individuel dont l’angle de travail est celui de la dynamique de développement selon son expérience, selon son relationnel, et selon sa vision prospective.

Il vise simplement à aider son client, qu’il considère unique et singulier, dans une vision intégrative, avec ses motivations, ses talents et ses vulnérabilités, à atteindre son objectif dans le monde tel qu’il est réellement, avec ses possibilités, ses contraintes, ses rencontres et ses richesses.

Au fur et à mesure de ce processus, le coaché prend conscience de sa véritable identité et de son évolution par rapport au monde qui l’entoure.

Entreprendre un coaching, c’est se donner les moyens d’exprimer au mieux son potentiel en accord avec ses motivations profondes et c’est aussi prendre conscience de ses propres ressources pour pouvoir les exploiter au mieux dans son contexte personnel et professionnel.

Pourquoi choisir la thérapie brève ?

Née aux Etats-Unis dans les années 50, c’est une forme de thérapie dont l’atteinte des objectifs se fait rapidement, d’où son appellation de thérapie « brève ». La définition de la thérapie brève peut ainsi s’appliquer à de nombreuses disciplines thérapeutiques qui arrivent à des résultats rapides, généralement en plus ou moins dix séances.

Milton Erickson est décrit comme le père de la thérapie brève, et elle s’est surtout développée à l’école de Palo Alto, en Californie. La définition de la thérapie brève s’adresse aux problèmes humains en général, notamment concernant le couple, la famille ou l’individu lui-même.

Même si la notion de la thérapie brève insiste sur la rapidité du traitement, elle souligne aussi son efficacité. Elle cherche à résoudre les problèmes d’un patient le plus vite possible et le mieux possible. Cette psychothérapie regroupe notamment des disciplines telles que :

•  l’Hypnose,

•  la PNL (programmation neuro-linguistique),

•. le Système REI.NET (EMDR – Eye Movement Desensitization and Reprocessing),

•. l’E.F.T ((Emotional Freedom Techniques).

Ces thérapies brèves sont reconnues pour être efficaces, rapides mais aussi et surtout durables dans leurs effets.

Ainsi, contrairement à certaines thérapies qui se prolongent sur des années pour provoquer l’effet désiré, la thérapie brève résout un problème en quelques séances.

La Thérapie Brève s’intéresse aux réactions de l’entourage du patient vis-à-vis du problème et est adaptée sur mesure à chaque cas, chaque personne, chaque situation, chaque problème.

Le praticien de la thérapie brève travaille sur le «comment faire pour résoudre le problème» et non sur le «pourquoi vous avez ce problème». Il part du principe que le changement (la résolution d’un problème) ne repose pas sur la connaissance du POURQUOI LE PROBLEME EXISTE (théorie psychanalytique), mais sur le COMMENT IL SUBSISTE ? Qu’est-ce qui entretient le problème ?

C’est un accompagnement qui vise à trouver des solutions concrètes à vos difficultés et à vous soutenir dans votre processus de changement car tout changement est difficile, même s’il vous fait aller vers le mieux être.